Plouguerneau d’hier et d’aujourd’hui

Accueil > Histoire 14-18 > 6 - Quelques Documents > 6.4 - Ovillers-La-Boisselle le 17 Décembre 2014

6.4 - Ovillers-La-Boisselle le 17 Décembre 2014

mercredi 10 septembre 2014, par Pierre

[bleu]OVILLERS-LA-BOISSELLE LE 17 DECEMBRE 1914[/bleu]

7 plouguernéens sont morts à OVILLERS-LA-BOISELLE le 17 Décembre 1914.

. JOLLÉ Théophile - Né le : 4/10/1884 - Saint-Alphonse - Lannilis - Unité : 19e RI

Selon « Mémoire des hommes », Théophile Jollé a été tué à l’ennemi le 17/12/1914. Son corps ne fut sans doute jamais identifié car son décès fut déclaré constant par le tribunal de Brest le 10/06/1920. Théophile Jollé était tailleur de pierres à Saint-Alphonse (Lannilis) en 1907. Sa femme, fille de meuniers était débitante de boissons sur la Grand-Rue au bourg de Plouguerneau. Marguerite Foricher se remaria en 1921 avec François Calvez (chevalier de la Légion d’Honneur, Croix de Guerre et Médaille Militaire), originaire de Kergoff.

. NICOLAS Jean-Louis - Né le : 15/9/1882 - Prat-Lanven - Plouguerneau - Unité : 19e RI

Selon « Mémoire de hommes », Jean-Louis Nicolas a été tué à l’ennemi à La Boisselle. Son corps a sans doute disparu (ou il fut enterré sommairement) car son décès fut déclaré constant par le tribunal civil de Brest le 24/06/1920. Le 17/12/1914, le 19ème RI eut 1157 hommes tués, blessés ou disparus, quatre mois après son baptême du feu à Maissin le 22/08/1914, journée où il fut déjà décimé. Jean-Louis Nicolas, cultivateur au Lannic depuis son mariage avec Marie-Thérèse Abiven, était père de deux filles âgées de trois et un an. En mars 1915, naquit Jean-Louis, son fils posthume qui mourut en janvier 1918.

. NICOLAS Pierre - Né le : 6/4/1883 - Kérizoc - Plouguerneau - Unité : 19e RI

Selon « Mémoire des hommes », Pierre Nicolas a été tué à l’ennemi. Son corps n’a peut-être pas été retrouvé, ou il fut enterré sommairement, car son décès déclaré a été déclaré constant par jugement du tribunal de Brest le 14/10/1920. Le nom de Pierre Nicolas est gravé sur le monument aux morts de Lannilis.

. PELLÉ Jean-Pierre - Né le : 12/2/1888 - Kerdélant - Plouguerneau - Unité : 19e RI

Selon « Mémoire des hommes », Jean-Pierre Pellé a été tué à l’ennemi. Son décès fut déclaré constant par le Tribunal de Brest le 16/12/1920. Il a probablement disparu au combat le 17/12/1914 à Orvilliers-La Boisselle. Son nom n’est pas gravé sur le monument au morts de Plouguerneau mais sur celui de Guissény, pour une raison que nous n’avons pas retrouvé. Il demeurait peut-être à Guissény en 1914.

. QUÉRÉ Louis - Né le : 1/1/1889 - Antéren - Plouguerneau - Unité : 19e RI

Selon « Mémoire de hommes », Louis Quéré a été tué à l’ennemi, sans doute disparu, à Orvillers-La-Boisselle le 17/12/1914. Son décès fut déclaré à Bouzincourt (Somme) le 22/06/1915 à 6 km du lieu de décès, comme celui de Jean-François Salaun peut-être parce que leurs cadavres furent retrouvés.

. SALAUN Jean-François - Né le : 11/7/1887 - Kerhabo - Plouguerneau - Unité : 19e RI

Selon un avis de disparition adressé à la mairie de Plouguerneau, pour ses parents demeurant à Languerc’h en 1914, Jean-François Salaun aurait déjà été porté disparu à Autrêches (Oise) le 17/09/1914. Mais il s’agit peut-être d’une erreur due à une homonymie avec un soldat du 219ème RI, car le 19/07/1916 un autre avis fit part de sa disparition à La Boisselle le 17/12/1914. Ce fut la date officielle de sa mort. Suivant l’acte de son décès dressé à Bouzincourt (Somme) le 22/06/1915, il fut tué à l’ennemi le 17/12/1914 à Orvillers- La Boisselle, comme Louis Quéré d’Anteren. La raison du retard de ces déclarations de décès est inconnue (disparitions, puis découverte des corps... ? Jean-François Salaun est considéré comme disparu à La Boisselle à la date du 17/12/1914 par l’inscription gravée sur sa tombe de famille au cimetière du Grouanec, mais il ne figure pas dans « Mémoire des Hommes » comme MPLF.

. SALOU Jean-Louis - Né le : 27/12/1888 - Prat-Lédan - Plouguerneau - Unité : 19e RI

Selon « Mémoire des hommes », Jean-Louis Salou a été tué à l’ennemi le 17/12/1914, sans doute disparu ou enterré sommairement car son décès fut déclaré constant par le tribunal de Brest le 10/06/1920.



Document parlant L’ATTAQUE D’OVILLERS LA BOISSELLE.

LE CALVAIRE BRETON D’OVILLERS : Le 17 décembre 1914, les soldats bretons mènent une offensive à Ovillers et la Boisselle, l’attaque tourne mal et se solde par un échec. Le bilan des pertes est terrible : 19 officiers, 1 138 sous officiers et soldats seront tués, blessés ou fait prisonniers. Le 19e Régiment d’infanterie est décimé.

Parmi les officiers tués, le Lieutenant Augustin de Boisanger fut mortellement blessé. Encore conscient sur le champ de bataille, ses hommes insistent pour le secourir et l’éloigner des combats. Le lieutenant refuse et déclare : « Je n’abandonne pas mes bretons ». Il décédera de ses blessures aux cotés de nombreux soldats ayant combattu sous ses ordres.

Érigé et inauguré en 1924, le calvaire breton d’Ovillers rappelle la mémoire du lieutenant et des soldats du 19e Régiment d’Infanterie tombés dans la plaine picarde lors de l’attaque du 17 décembre 1914.



3 Plouguernéens furent faits Prisonniers.

. CALONNEC Jean-Louis - Né : 8/1/1889 - Unité : 19e RI - Pris. : 17/12/1914 -Captivité : Permoussaën - Lib. : 01/12/1918

Jean-Louis Calonnec est décédé à Kervener le 26/06/1949. Sa veuve, Marie-Anne Collic, demeure toujours à Kervener en 1959.

. JEUNE (LE) [Jean]-Louis - Né : 10/1/1888 - Unité : 19e RI - Pris. : 17/12/1914 - Captivité : Permoussaën - Lib. : - En 1959 : Derbez

Décédé à Lannilis le 05/09/1973.

. ROUDAUT François - Né : 12/4/1882 - Unité : 19e RI - Pris. : 17/12/1914 - Captivité : Celle - Lib. : 15/01/1919 - En 1959 : Kerfaven

Veuf de Marie Tanguy depuis le 13/02/1953,François-Marie Roudaut est décédé à Kerfaven le 24/09/1959.


2 autres Plouguernéens sont morts en 1915.

. CALVEZ Louis - Né le : 17/10/1894 - Kernéac’h an Traon - Plouguerneau - Unité : 118e RI - Décédé le : 25/1/1915

Louis Calvez a été tué à l’ennemi le 25/01/1915. L’acte de son décès n’a été rédigé que le 19/06/1915 à Dernancourt (Somme), apparemment suite à son inhumation à l’insu de l’Officier d’état-civil le 25/01/1915. L’un des témoins signataire l’acte est Etienne Sanquer de Kerambars, sergent au 118ème RI, qui terminera la guerre comme adjudant au 41ème RI. Durant ce mois de janvier, le JMO du 118ème RI ne fait pas état des pertes mais seulement de 428 hommes qui arrivent en renfort le 28, ce qui laisse à penser que le mois fut particulièrement éprouvant pour la troupe.

. KERVELLA François-Laurent - Né le : 4/1/1885 - Pengourven - Plouguerneau - Unité : 19e RI - Décédé le : 15/5/1915

François Kervella (prénom rectifié en François-Laurent le 14/05/1918) est décédé sur le champ de bataille le 15/05/1915. Son décès fut déclaré le 16/05/1915 à Albert (Somme). Sa veuve, originaire de Kérizoc, demeure à Pengourven en 1915.