Plouguerneau d’hier et d’aujourd’hui

Accueil > Randonnées balisées > Circuit 2 - Lilia - 7 Km

Circuit 2 - Lilia - 7 Km

dimanche 9 juillet 2017, par DomD

Ciruit de Lilia

Départ : Bourg de Lilia(Eglise) vers le sud  

Distance : 7 Km Difficulté : facile

Attention : en fin de circuit le GR 34 a été dévié entre porz Kervelt et la pointe du Kastell ac’h pour des raisons de sécurité (entre points 14 et 16)

Couleur du balisage : Bleu foncé et Rouge et blanc sur le GR34(sentier cotier)

Le dépliant :

Dépliant Lilia

La trace GPX (avec la déviation du GR en 2017)

① Le bourg de Lilia -Kreiz Ker- que l’on appelait autrefois l’Armorique-an arvor breton- a été érigé en paroisse en 1943. La première "église" de Lilia a été érigée en 1875 - avec en partie des pierres venant de la chapelle Saint cava ruinée. Elle était dédiée à Notre-dame de Lilia et à Saint Karan. L’église trop petite, a été agrandie en 1954 avec en particulier un haut clocher de ciment abritant des cloches "électroniques". A l"intérieur statues anciennes de Notre-Dame et Saint Karan, et vitraux modernes de J.P Le Bihan racontant les origines et les activités maritimes de la paroisse. A l’arrière de l’église les vieux bâtiments de l’école de pêche -annexe de l’école d’apprentissages maritime de l’aberwrac’h- crée après la guerre 39-45 par l’abbé Pierre Cornec (ou en 1942 ?)
Monumentale statue « la vierge à l’enfant » de François Breton

② Descendre par la rue principale de Stread al Leac’h (le chemin de la grande pierre plate qui peut désigner la couverture du dolmen). A 50 mètres à gauche, le dolmen de Lilia (Monument historique) : sépulture mégalithique du néolithique. Lilia lui doit sans doute son nom : lia signifie grande pierre plate, désignant souvent un mégalithe.

③ Prendre la direction de Kerscao où on peut voir un ensemble bien restauré : maison ancienne et son puits.

④Traverser le village de Keridaouen. Petit village de pêcheurs-goémoniers. Petite maison à avancée (comme à St Cava). Zone humide littorale Mechou Keridaouenn
En retrait du pré-salé, entre les hameaux de Kergoz et de Keridaouen, s’observe parmi les mechou (qui sont les terres cultivées) une butte que l’on appelle un Krugell. Au milieu des champs on pourrait croire qu’il s’agit, comme on le voit en trop d’endroits de Bretagne, d’une de ces accumulations-dépotoirs où sont entassés pêle-mêle pierres, restes de talus, vieux outils agricoles et déchets divers, à la suite du remembrement. Ici il n’en est rien et cette butte est ancienne. Si un Krugell correspond à une butte d’épierrage il s’agit surtout d’une éminence, naturel-le ou artificielle, non cultivable en raison de la présence d’un affleurement rocheux ou peut-être d’une tombe. Il en existe un autre sur EnezVenan qui est un Cairn du néoli-thique, un autre au Reun.
A la sortie du village prendre à droite sur le sentier côtier (GR34 balisé rouge et blanc). On peut aussi pousser jusqu’à Perroz, à St Antoine ruines d’un petit monastère des cordeliers et d’un manoir défensif.

⑤ Zone artisanale maritime (Kerazan Vihan) de Kerazan. Un bel exemple de développement économique lié à la mer, petit port, Quelques entreprises dont l’élevage d’ormeaux.

⑥ Beg ar Roz, sculpture moderne "Rozmeur" de Tetsus Harada. Point du vue sur le port de L’Aber-Wrac’h célèbre dans le moyen-age. Nouveau port inauguré le 14 juillet 2007, par sa marraine Jane Birkin accueille essentiellement les activités de pêche et de plaisance.

⑦ Enez Terc’h (l’île aux Américains) occupée à l’âge du bronze (tumulus ; poteries), puis par les goémoniers (XIX—e et XXen’t siècles), en 1917/18 les américains y créèrent une base d’hydravions (cales). Point de vue sur le port de l’Aber-Wrac’h ; l’île et le fort cézon (Vauban) ; Abbaye des anges (1507).

⑧Statue moderne : lune chavirée (1990) par Catherine Hure. De ce point de vue, on aperçoit derrière l’île Wrac’h les deux petites îles Wrac’h dont l’une abrite une maison et dans la grève un vivier monumental en pierres de la fin du XIXemt siècle (vers 1880. Famille Oulhen de l’Aber-Wrac’h) .

⑨ La plage de Saint Cava (Aod Kervezenn). Au centre de l’estran : Le menhir Menozac’h, ennoyé à chaque marée. C’est un témoin exceptionnel de la remontée du niveau de la mer depuis le néolithique. Le village de Saint Cava offre un beau calvaire du XVent siècle, quelques belles maisons de caractère et les ruines de la chapelle de St Karan (transférée au bourg de Lilia en 1875) St Karan débarquant un jour en grève de Kervezenn (en auge de pierre) se serait exclamé aux indigènes venus l’accueillir : holl ho karan (tous je vous aime). Le nom lui serait resté.

⑩La sculpture en granit de Ghislaine Vernaujoux : Laouer Sant Karan ( l’auge de St Karan) rappelle cette légende(1992).

⑪Beg ar Rest. La pointe du Rest est un des milieux naturels les plus intéressants de Plouguerneau. L’un des plus fragiles aussi. Vestiges de four à goémon. Sculpture moderne en granit : l’œil du cyclope par George Ranime] (1990). L’estran en ce lieu est des plus importants ; il porte vers le nord I’lle Leac’h Verni, vers le sud Enez Vreac’h (lle Wrac’h ou Roc’h Gorred). Le phare de l’île Wrac’h fût mis en service en 1845, pour baliser avec le clocher de Plouguerneau, puis le phare de Lanvaon (1869) l’accès au port de l’Aber- wrac’h.

⑫Port et plage de Kervenni

⑬Statue moderne : Empreinte par Eric Theret (1988).

⑭La Pointe du Kastell-Ac’h a été le siège d’un éperon barré à l’époque gauloise (âge du fer). Point de vue sur les îles, de gauche à droite : Stagadon, le plateau de Lezent, Enez Valan (île aux Genêts), Enez Werc’h (île Vierge avec ses deux phares:1845 pour le petit phare et 1902), Enez Venan (Cairn néblithique : 4000 années environ avant J.C.) et Enez ar Vir. Statue en granit Victor Hugo par Coutelle 1992, rebaptisée "Ar Maltouter" (Le douanier) par certains.

⑮L’île Venan.cette grande île que l’on voit au nord est accessible à demi-marée. Elle abrite un cairn, des tombelles de l’Age du fer, des fours à goémon, des chaussées de débarquement.

⑯Continuer sur le sentier côtier sur 1,2 km puis tourner à droite sur un chemin pour regagner le bourg de Lilia.